La Méditerranée suite et fin

Gamba  en Méditerranée, suite et fin.

                       
Et voilà nous sommes presque au bout de notre parcours de marins, nous allons bientôt perdre le goût de l'eau salée et retrouver le calme, relatif, des fleuves et canaux.


photo1-10.jpgNous avons finalement passé 6 jours en Corse et nous avons bien apprécié la côte ouest et le nord ouest de l'île. Les paysages et couleurs des calanques de Piana,  les falaises et rochers découpés de la côte vers Calvi et l'ambiance décontractée du petit port etc. Côté gastronomie Claude s'est documenté sur la coppa fabriquée à partir de "cochons roses" = bretons et la vraie faite à partir des "cochons noirs" = corses et a bien sûr apprécié la "vraie".Tam a redécouvert le goût du Muscat corse et moi celui du fiadone = tarte au fromage de brebis et citron...

Le choix de la date du retour n'était pas simple car une zone de dépressions avec vent fort s'était installée entre la Corse et le continent. Là encore Passageweather l'a emporté et nous a permis de retraverser sans trop de mal la nuit de lundi à mardi. Nous avons atterri à St-Tropez après 110 miles de navigation, mi-voile, mi-moteur. Tam était  vraiment heureux de rentrer dans le port à 5h du matin, par un beau soleil le jour de ses 69 ans...et nous avons même fait un tour du vieux port au milieu des maxi-yachts et super-vedettes et nous nous sommes amarrés au ponton d'honneur en pensant que c'était le ponton d'accueil...,la capitainerie a vite rectifié!photo3-6.jpg


Il faisait très beau à St -Tropez et le coup de mistral avait chassé tous les nuages, nous avons visité le petit village resté typique malgré les boutiques de luxe qui ont envahi les vieilles maisons restaurées. Il y avait peu de touristes mais un défilé folklorique avec tirs de fusils et procession de la statue de saint Tropez.  Cette étape était la plus à l'est de notre périple et depuis hier nous naviguons plein ouest, la météo choisit de nouveau nos jours de navigation et comme une nouvelle dépression est annoncée nous avons dû renoncer aux escales prévues dans les îles pour arriver hier soir à la Ciotat, seul port ayant des places disponibles. Nous sommes passés en 12h de navigation d'un extrême à l'autre, après le luxe un peu décadent de St-Tropez nous avons trouvé une ville sinistrée après la fermeture des chantiers navals et des quartiers en besoin urgent de rénovation. Le port abrite à la fois des barques de pêcheurs, quelques voiliers et d'énormes vedettes qui viennent y caréner, la France d'en haut et celle d'en bas ne sont séparées que par 50 miles...photo2-6.jpgphoto4-8.jpg

Ce soir nous atteindrons Port st- louis du Rhône où nous devons démâter mardi 22 mai, la mer est forte et le ciel gris, il y a des orages depuis hier soir. Claude a ressorti son uniforme breton.

 

 

Adieu la Méditerranée...

Ajouter un commentaire