Gamba sur le Rhône

Gamba sur le Rhône, suite et fin.

Le dernier message vous était parvenu d'Avignon où nous étions arrivés le lundi de Pentecôte sous un beau soleil et une forte chaleur. Nous sommes d'abord montés sur le pont St-Bénezet, nom du saint local qui l'avait fait construire.., et Yvon et Sylvie y ont même fait un pas de danse, "les beaux équipiers font comme ça..."

le lendemain, direction les Halles où un marché très bien achalandé attire population locale et touristes de toutes nationalités souvent perplexes devant les étals. Nous y avons trouvé des petits rougets de Méditerranée, des anguilles de rivière et fait le plein de fruits et légumes pour le bateau.

                       
L'après-midi nous avons exploré les vieux quartiers de la ville et visité le palais des Papes. Ce grand château construit au XIVème siècle était l'équivalent du Vatican actuel quand les papes étaient français et un pape plus ou moinsphoto1-12.jpg dissident y a même habité jusqu'à la Révolution française. Nous avons quitté Avignon pour remonter le Rhône en direction de Chateauneuf-du-Pape en longeant les vignobles. La halte nautique de Roquemaure sur la rive droite nous a permis d'arriver jusqu'à la coopérative locale qui ne vendait pas de Châteauneuf, situé sur le rive gauche du Rhône, mais du Lirac, Tavel etc., tous issus des mêmes cépages que le Châteauneuf et aussi bons bien que moins renommés.... Vive les querelles de clochers! Le retour au bateau avec le caddy et les cartons fut un peu dur.

photo2-10.jpg
Le lendemain nous avons passé les écluses de Caderousse et de Bollène de plus de 20m de dénivellation et qui sont vraiment impressionnantes pour un petit voilier! Quand on y entre et que la porte se referme derrière le bateau, on a l'impression d'être dans un grand coffre noir et on se demande un peu si la porte avant voudra bien s'ouvrir. Le soulagement progresse avec la montée du niveau d'eau qui se fait en douceur, le bateau accroché au "bollard". Sylvie est spécialiste du lancer du lasso sur le bollard d'amarrage arrière tandis que Yvon gère l'avant et jusqu'ici tout se passe sans heurts, les éclusiers invisibles surveillent le tout 20m plus haut...


photo4-9.jpgAprès Avignon, la ville d'étape suivante était Valence où nous sommes restés une journée au port de l'Epervière, le temps de faire le marché et de visiter un peu la ville. Ces petites villes du sud donnent l'impression qu'il fait bon y vivre avec leurs places ombragées, les nombreuses terrasses et les petites rues piétonnes plus fraiches. Les maisons et quartiers anciens ont été restaurés et c'est agréable de s'y promener, surtout en fin d'après-midi quand il fait moins chaud...

Après Valence, nous sommes rentrés dans le vignoble des Côtes-du-rhône qui porte bien son nom car la vigne y pousse sur des coteaux très escarpés et tout doit être fait manuellement. Les noms des crus renommés Crozes-l'Hermitage, Condrieu etc. font rêver et les petits villages associés sont très jolis, même si nous les avons vus sous une pluie battante qui a duré tout l'après-midi. Le soir nous avons fait halte au port des Roches-de-Condrieu et aujourd'hui nous faisons route vers Lyon dernière étape sur le Rhône et nous nous arrêtons au port de Lyon Confluence, entre Rhône et Saône.

33ca-rhone-1.jpgLa remontée du Rhône nous a pris 10 jours pour 323 kms et 11 écluses, et nous a permis de découvrir de très beaux paysages et de traverser de jolies villes. La navigation n'a pas été trop difficile car il n'y avait pas de mistral et le courant a diminué en allant vers le Nord. Nous avons également apprécié la technologie qui a permis la construction des écluses, barrages et centrales nucléaires, Pierrelatte, Marcoule etc. qui fait du Rhône un grand axe industriel et fluvial.


Au prochain message nous serons sur la Saôphoto3-8.jpgne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire